Nouveaux produits

Promotions

Bien choisir ses shafts

Le shaft étant le moteur du club, il nous faut prendre en compte un certain nombre de paramètres afin de proposer au joueur, un matériel spécifique adapté à sa motricité.

Les différentes composantes d’un shaft de golf

Acier ou graphite ?

Bien que, ces dernières années, les ingénieurs aient fait d’énormes progrès en matière de shafts acier, le graphite reste le plus confortable pour le golf loisir et les vitesses de swings inférieures à 75 mph.

La rigidité :

Les fabricants proposent, souvent, 5 niveaux de rigidités :

  • Lady
  • Senior (A)
  • Regular (R)
  • Stiff (S)
  • Extra stiff (XS)

Le poids :

La fourchette se situe généralement entre 45 gr et 135 gr. Globalement, les plus légers sont plutôt en graphite, et les plus lourds plutôt en acier. On notera, cependant, que depuis quelques temps, les fabricants proposent des shafts en acier à partir de 75 gr.

Globalement, on peut dire que le poids est intimement lié à la rigidité.


Le point de flexion :

 Il s’agit de l’endroit où le shafts fléchi lors de la réalisation du swing.

  • Un point de flexion bas induit un retour de tête de club plus rapide ce qui permet aux swings lents de générer plus de vitesse, un angle d’envol plus important et des trajectoires hautes.
  • Un point de flexion haut retarde le retour de la tête de club et s’adresse donc aux swings plus rapides et plus puissants avec des trajectoires plus basses.
  • Un point de flexion medium, en toute logique, conviendra donc aux joueurs ayant une vitesse de swing moyenne et génèrera des trajectoires médiums.

 

Le torque :

Il s’agit de la déformation longitudinale du shaft (torsion).

  • Un torque important, supérieur à 4.5 s’adressera plutôt aux swings lents en favorisant la refermeture de la face de club à l’impact et des trajectoires plutôt en draw.
  • Un torque plus bas, inférieur à 4 s’adressera aux swings puissants avec une meilleure tenue de trajectoire et donc plus de précision.

 

En résumé :

Quelle que soit la qualité du shaft, si ses caractéristiques ne correspondent pas aux capacités motrices du joueur, ce sera toujours un mauvais shaft.

Le bon shaft n’est ni le plus cher, ni le plus vanté dans les magazines de golf.

Le bon shaft est celui qui me convient.

Afin de vous aider dans votre démarche, vous pouvez vous référer au tableau ci-dessous qui vous donnera déjà les 1ères pistes à suivre.

Si vous avez la possibilité de faire un fitting dynamique, pour plus de précision, n’hésitez pas !